Restes, test, veste.

Oui, je sais ce que vous allez dire, je vous ai laissé tomber comme de vieilles chaussettes.
Mais j’avais la tête un peu ailleurs, un manque de soleil pour les photos, aussi.
Il se passe que les Castors Juniors ont passé leurs examens (succès à ce jour pour Culbuto qui empoche une licence de Droit), je remplace déjà quelques vacances, donc mon mi-temps gonfle comme une baudruche, et surtout, surtout, le Grand Kéfir change de boulot. Après 19 ans dans la même boite et un loooooong préavis difficile et douloureux.
Et il passe la frontière aussi, par la même occasion. Ce n’est pas vraiment ce qu’il recherchait dans son souhait de meilleurs conditions de travail, mais il y a des propositions qui ne se refusent pas.
Donc, voilà, période chamboulée, mais joyeusement chamboulée une fois que le stress qu’elle engendre aura disparu.

Je vous ai fait attendre, et en plus, ce que je vais vous présenter aujourd’hui relève plus du test personnel que de l’oeuvre du siècle.
Mais je suis contente de l’avoir fait.
Je suis, et je reste en mode destockage, mais il y a des restes qui sont difficiles à caser.

tricot
De petits restes, de minuscules restes comme 10 ou 15 grammes de Cascade Yarn 220, dans des tas de coloris différents, ou dans de même coloris mais avec des bains qui ne s’entendent pas vraiment entre eux.
Bref, de toutes petites pelotes qui n’ont que très peu de chance d’être recasées dans un projet avant la fin du siècle.
Sauf si je les utilise quand même.
Pour un résultat très aléatoire, mais c’est ce qui m’a motivée: tenter de retomber sur mes pattes.

manchesx2
Des restes tellement petits, que pour être sûr d’avoir malgré tout quelque chose qui tienne debout, j’ai tricoté plusieurs parties parallèlement, pour être sûre d’avoir assez de laine pour qu’elles soient identiques. Ou a peu près.

veste georgette
Calculs, calculs, calculs, avec la désagréable possibilité de découvrir à la fin, quand plus rien ne peut être changé, que l’on s’est plantée dans les grandes largeurs.
Mais ça fait partie du jeu!

veste2

Terminer tant bien que mal l’objet en question, le confier à la machine à laver, et attendre le résultat en se disant, qu’au pire, on s’est débarrassé d’une partie d’un stock accumulé au fil des années, pour le pas avoir eu le courage de flanquer à la poubelle ces petits restes au fur et à mesure des projets finis.

envers

 

Et satisfaction personnel d’avoir sorti ce que je pensais pouvoir, avec l’aide de ma calculette, obtenir.

 

 

dos feutré

Une veste assez épaisse, c’est vrai, mais quand même tout à fait portable.
Très colorée, je vous l’accorde aussi, mais j’ai fait avec ce que j’avais sous la main.

encolure feutre

Une encolure qui tient la route, une bande de boutonnage qui tombe plutôt par mal.
Non, globalement je suis assez contente de moi.
A l’exception d’une des tête de manche.

ratage

Le feutrage a été un peu moyen à ce niveau là.
Je pense aussi que je n’ai pas diminué suffisamment vite en largeur, et qu’il restait trop de mailles.

veste feutrée

Veste feutrée, tricotée en 1253 (l’exagération est une de mes qualités) coloris de Cascades Yarn différents, aiguilles 5.5 et machine à laver.

veste5

La semaine prochaine, on se rejoue le même scénario, utilisation de restes des châles Mer et Randonnée,  de la Tosh mérino Light dans les tons bleus, comme si il en pleuvait.

veste6

Très bonne semaine à toutes et tous !!

veste3